contact[@]hawkcell.com

Quels sont les différents contraste en IRM ?

L’imagerie par résonance magnétique (IRM) offre une grande diversité de contraste, qui permettent une précision diagnostic inégalée.

Les principaux contrastes en IRM


Contraste T1

C’est le contraste dit « anatomique ». Il permet de voir la substance blanche en blanc, la substance grise en gris, le LCR en noir et la graisse en très blanc. Les lésions apparaîtront généralement en hyposignal par rapport au cerveau.


Contraste T2

C’est le contraste dit « inversé ». Il permet de voir la substance blanche en gris foncé, la substance grise en gris clair, le LCR en blanc et la graisse en gris (plus ou moins clair). Les lésions apparaîtront généralement en hypersignal par rapport au cerveau.


Contraste densité de protons

En « densité protonique », les tissus ayant la plus forte concentration de noyaux d’hydrogène vont apparaître le plus clair sur les images. A l’inverse les tissus possédant une faible concentration de noyaux d’hydrogène apparaîtront plus sombres. Ce contraste est très utilisé pour l’imagerie des extrémités (cheville, genou, épaule, etc.), mais également en imagerie cérébrale.


Imagerie de susceptibilité

L’imagerie de susceptibilité permet d’obtenir un contraste tissulaire en fonction de la susceptibilité magnétiques des tissus. Cette propriété de la matière dicte comment les tissus s’aimantent en présence d’un champ magnétique. Ce contraste est très utilisé pour la détection du sang (présence de fer) et des calcifications.


Diffusion

L’imagerie de diffusion utilise la diffusion des molécules d’eau dans l’organisme pour générer un contraste. Les molécules d’eau ne sont pas libres dans l’organisme, mais soumises aux interactions avec les macromolécules, fibre, et membranes. Les « motifs » de diffusion sont donc révélateurs de l’architecture tissulaire.


Spectroscopie

La spectroscopie de résonance magnétique (SRM) permet d’obtenir le contenu fréquentiel d’un volume donné. Chaque « pic » correspond à la résonance d’un métabolite (Cr, Cho, NAA, etc.). La SRM permet d’analyser la composition du volume et d’en quantifier le contenu biochimique.


Des innovations spécifiques pour l’animal


L’IRM est une technique d’imagerie médicale 3D non ionisante, qui offre de très nombreux contrastes afin d’obtenir des diagnostics rapides et précis.

Nos innovations permettent de réaliser des examens chez l’animal de 1 à 150 kg.

Des possibilités infinies


Neurologie

White brain HawkCell

Cardiologie

Cardiovasculaire

Ostéologie

Hépatologie

Gastroentérologie

Néphrologie

Nous contacter


Select
Select
Essayer gratuitement le service
Je souhaite avoir plus d’informations
Je souhaite être rappelé

Nous contacter

Adresse postale : HawkCell, 59 rue de l’Abondance, 69003 Lyon

Adresse électronique : contact[@]hawkcell.com

Téléphone : (+33)6 24 08 38 21

Made with love in Lyon, France